Vivre en Abitibi-Témiscamingue


Tous les avantages de la vie en nature à proximité d’un centre-ville animé: un rêve inatteignable? Pas en Abitibi-Témiscamingue! Ici, pas besoin de débourser un million de dollars pour habiter sur les rives d’un lac. L’Abitibi-Témiscamingue est constituée de communautés tricotées serrées, qui forment assurément la courtepointe la plus confortable, chaleureuse et accueillante que l’on puisse imaginer. Ici, il est facile de se sentir en sécurité et apprécié, ce qui fait que la région est un endroit de choix pour fonder une famille; le retour massif de jeunes le prouve éloquemment!

Si le niveau de stress n’est pas à zéro, c’est à cause de toute l’adrénaline que libère en nous le sentiment de participer à la construction d’un monde meilleur, à échelle humaine. C’est aussi parce que tout est à cinq minutes de la maison (boulot, garderie, loisirs, etc.). En effet, la moyenne médiane de navettage entre le lieu de travail et la maison est de 3,5 km.

La région

Les loisirs

L’Abitibi-Témiscamingue, c’est un terrain de jeu de 65 000 km2. Il n’est pas surprenant que plus de 40 000 pêcheurs pratiquent leur passion ici, et que plus de la moitié des camps de chasse du Québec soient construits dans la forêt témiscabitibienne!

On trouve des installations sportives dans la plupart des municipalités, tels des gymnases, des arénas, des terrains de soccer et des terrains de jeu. À ces infrastructures s’ajoutent entre autres des clubs de curling, de magnifiques terrains de golf et des kilomètres de sentiers cyclables composant la Route Verte. Les amateurs de hockey de haut niveau ne seront pas déçus : la région compte sur deux équipes de la ligue junior majeur du Québec.

Par ailleurs, des études démontrent que l’on compte en région un des plus hauts taux de clubs sociaux per capita, des cuisines collectives, des clubs d’astronomie, des ateliers de couture, d’écriture ou de peinture, ou encore des bibliothèques bien garnies !

POUR EN SAVOIR PLUS

Les nouveaux arrivants










La vie culturelle

Comment une région si jeune peut-elle bénéficier d’une tradition artistique aussi impressionnante et d’une vie culturelle aussi riche et variée? Voilà un autre mystère témiscabitibien. Ici, le défi n’est pas de trouver quelque chose à faire, mais bien de faire un choix parmi l’étourdissant éventail d’activités qui est offert!

Les événements d’envergure se chevauchent, et les artistes se bousculent littéralement pour y participer, attirés par l’enthousiasme et l’accueil des gens d’ici. D’ailleurs, depuis 2000, plus de 20 festivals à saveur culturelle se sont ajoutés au paysage régional.

De nombreuses activités se déroulent également aussi bien dans les bars branchés que dans les sous-sols d’églises. Divers lieux d’interprétation et de multiples sociétés d’histoire travaillent à rendre notre patrimoine vivant et accessible. La scène culturelle de la région est enrichie de plusieurs ligues d’improvisation, de ciné-clubs, de troupes de théâtre, de soirées de contes, de centres d’artistes, d’un orchestre symphonique…

Alors que de nombreux créateurs d’envergure sont originaires d’ici (Richard Desjardins, Dany Bédar, Jeanne-Mance Delisle, Philippe B., Raôul Duguay, Anodajay, Lise Bissonnette, Roy Dupuis, Gildor Roy et autres), un impressionnant contingent d’artistes est actif dans la région et pourrait facilement vous inclure : les occasions de pratiquer votre discipline et de mettre votre talent en valeur sont aussi nombreuses que la quantité d’événements présentés.

POUR EN SAVOIR PLUS


ÉVÉNEMENTS À VENIR

 

Voir tous les événements

La famille

Les jeunes sont de plus en plus nombreux à revenir en Abitibi-Témiscamingue quand vient le temps pour eux de fonder une famille, persuadés qu’il s’agit d’un milieu des plus propices pour élever des enfants. Il faut leur donner raison : ici, les liens entre les personnes sont serrés et faciles à nouer, et l’entraide rend les collectivités sécuritaires.

Nos communautés se sont dotées d’un impressionnant coffre d’outils pour favoriser l’épanouissement des jeunes et des familles, allant des politiques familiales municipales aux Maisons de la famille, en passant par des cours d’école bien garnies et des centres communautaires où se rencontrent toutes les générations. D’autre part, la région est à l’avant-garde au Québec en ce qui concerne l’implication des enfants et des adolescents dans leur milieu, notamment grâce aux maisons et aux locaux de jeunes ainsi qu’à l’oreille tendue par les élus municipaux vers les citoyens actifs de demain. Parce qu’en Abitibi-Témiscamingue, on sait que la jeunesse représente l’avenir, et que son épanouissement est la responsabilité de chacun.

POUR EN SAVOIR PLUS

La santé

La région compte six centres de santé et de services sociaux (CSSS) affiliés au Réseau universitaire intégré de santé (RUIS) McGill. À ces établissements dotés d’équipements aussi récents que performants s’ajoutent 27 cliniques, parmi lesquelles figure notamment une coopérative de santé au Témiscamingue. C’est grâce aux efforts concertés de tout le réseau que le nombre de médecins est en augmentation et atteint à ce jour plus de 300.

La force du réseau régional de la santé réside entre autres dans sa volonté d’offrir des services de base près de la population et, surtout, dans sa capacité d’innover. C’est le cas notamment avec l’intégration du rôle de l’infirmière praticienne, l’instauration de la méthode Toyota dans la gestion des chirurgies à Val-d’Or, la mise en place dans les entreprises du projet Jocoeur qui vise à prévenir les maladies cardiovasculaires en Abitibi-Ouest et l’exploitation de la télémédecine afin d’accélérer l’émission de diagnostics. La santé sociale n’est pas en reste et dessert toutes les clientèles. À cet égard, soulignons l’excellent boulot accompli par les travailleurs de rue, de corridor et de milieu.

Enfin, en Abitibi-Témiscamingue davantage qu’ailleurs, la santé est une affaire de communauté, avec près de 175 organismes communautaires au service de la population. De plus, un grand nombre de municipalités adhèrent au Réseau québécois de Villes et Villages en santé, dont la ville de Rouyn-Noranda a été l’une des pionnières.

POUR EN SAVOIR PLUS

L’habitation

Êtes-vous plus du type « coquette maison de campagne dans un rang » ou « loft rénové avec cachet au centre-ville »? Peut-être êtes-vous plutôt « maison au bord de l’eau à prix abordable », ou encore « bungalow sympathique dans un quartier rempli d’enfants »? Peu importe, puisque chaque chercheur de toit sera comblé en Abitibi-Témiscamingue! Pour ceux qui optent pour une maison neuve, le nombre de constructions neuves augmente d’année en année, on crée de nouveaux quartiers dans les villes.

Et il n’y a pas que le choix varié de demeures qui rende les gens heureux : les prix aussi! La région est l’une de celles où les maisons sont les moins chères au Québec. En effet, la valeur moyenne des résidences est deux fois moins élevée que la moyenne de la province (et trois fois moins élevée qu’à Montréal). Ceux qui souhaitent être locataires sauront aussi apprécier les coûts abordables des loyers, qu’on trouve dans tous les secteurs. De même, les chalets se retrouvent en grand nombre et souvent tout près des villes, ce qui évite de devoir prendre une journée complète juste pour s’y rendre…

POUR EN SAVOIR PLUS