26 Jan 2016

Cet automne, avec le colloque organisé par #Valorisation Abitibi-Témiscamingue, les jeunes ont brassé bien des idées sur eux, leur identité, leur rapport à la région et sur les lignes qu’ils ont envie de voir s’écrire. Cet hiver, certains d’entre eux passent en mode rédaction en se lançant dans l’aventure du #micro-entrepreneuriat pour que la région porte désormais leur marque. En effet, pour son deuxième volet d’intelligence territoriale, le micro-entrepreneuriat, VAT s’associe au Centre ressources jeunesse de l’Abitibi-Témiscamingue et au Carrefour jeunesse emploi d’Abitibi-Ouest pour permettre aux jeunes de RÊVER GROS en lançant la TRAME et la SHOP à Rouyn-Noranda et à La Sarre.

La TRAME et La SHOP sont d’abord des locaux équipés pour que se rassemblent des jeunes ayant des idées et l’audace et la fougue qu’il faut pour les concrétiser. En plus d’offrir pignon sur rue, ces espaces fournissent gratuitement des équipements bureautiques, de l’accompagnement, des mentors, des outils, des formations et ateliers ciblés, etc. Par cette initiative, les différents acteurs impliqués dans le projet croient que c’est aux contacts des autres, à travers les échanges et le réseautage que des idées embryonnaires pourront devenir grandes et un jour porter le nom d’entreprise. Ces mêmes acteurs ont bien compris l’immense potentiel de la région pour le développement d’idées nouvelles, de projets novateurs qui ne viendront que diversifier l’offre sur le territoire, dynamiser et stimuler le milieu économique et souligner le talent de chez nous par et pour des gens d’ici. Pour les jeunes impliqués, c’est une autre façon très concrète de développer un réel sentiment d’appartenance à la région. Un sentiment encore plus enlevant puisqu’il est porté par toute une communauté.

Lancé à La Sarre en novembre dernier, La Shop abrite déjà 5 entrepreneurs locaux tous avec des profils bien distingués. L’une fabrique des clubs de sports; tuniques de patinage artistique, de danse, nage synchronisée, l’autre recycle et rembourre des meubles. L’homme de la place se consacre à la sérigraphie et fait des impressions sur textile aux côtés d’une qui fabrique des bijoux à partir de caoutchouc récupéré sur de vieilles chambres à air usagées et d’une autre, photographe, spécialisée dans les portraits d’enfants, de maternité et de famille. La Trame, lancée au mois de janvier à Rouyn-Noranda projette d’être aussi diversifiée et prometteuse!

Encore une fois l’Abitibi-Témiscamingue est pionnière dans ce projet qui n’est encore présent au Québec que dans les grands centres. Pour l’instant, ces incubateurs d’entreprises sont installés à La Sarre et à Rouyn-Noranda. Une première année de financement est garantie, mais chacun souhaite y demeurer sur du long terme. Espérons que cette idée fasse des petits et que ces laboratoires de création et d’émancipation entrepreneuriale s’étendre à l’ensemble de la région!

Esther Labrie

Mes articles - Site web